Avec ses jets d’eau discontinus, la placette du Temple fait le bonheur des enfants en été.

Un parking souterrain a ouvert la voie pour une zone piétonne

21.10.2021
10 l 2021
  • Territoire et mobilité

Au centre-ville de La Tour-de-Peilz, la place des Anciens-Fossés a troqué son bitume, son trafic motorisé et ses aires de stationnement contre une zone piétonne. La grande qualité de ses aménagements a séduit Mobilité piétonne Suisse qui lui a attribué une distinction dans le cadre du Flâneur d’Or 2017.

La décision de la commune de construire un grand parking souterrain est à l’origine de cette métamorphose. Depuis 2015, suite à un concours, des jets d’eau, des bancs, des tables de jeux et une végétation diversifiée invitent à la flânerie et au délassement.

Située au pied des remparts, en plein cœur de la ville, la place des Anciens-Fossés s’étire parallèlement à la route cantonale, délimitée à ses extrémités par l’avenue Edouard-Müller et la rue des Terreaux. Elle est bordée par divers bâtiments scolaires et publics, des logements, des bureaux et des commerces, dont les deux grands distributeurs Coop et Migros. En 2012, le site avec ses trois voies de circulation entre les deux rues précitées, et le long desquelles s’alignaient 90 places de stationnement ombragées par de grands arbres, ne présentait pas un caractère très convivial. En ajoutant le trafic engendré notamment par l’activité liée aux commerces et aux écoles, la situation n’était pas sécurisante pour les piétons.

Un parking souterrain comme point de départ

La volonté de construire un parking public souterrain remonte à la fin des années 1980. Un concours d’architecture pour requalifier l’ensemble du centre-ville avait été lancé par les autorités communales de l’époque, qui ont finalement renoncé à ce projet d’aménagement. En 2005, Migros a souhaité reconstruire son bâtiment commercial et étudié plusieurs variantes de localisation pour un parking souterrain, en partenariat avec la commune et Coop. En 2011, la commune a approuvé la demande de crédit pour la construction d’un parking souterrain sous la place des Anciens-Fossés, dont les coûts ont été répartis entre les trois partenaires. Dans la foulée, elle a aussi lancé des mandats d’étude parallèles auprès d’architectes-paysagistes pour l’aménagement de cette place d’environ 5600 m2 en zone de rencontre avec un accès limité pour les véhicules. Rendre cette place aux piétons est par ailleurs un des objectifs du plan directeur communal (PDcom).

Avec le projet lauréat, le périmètre initialement prévu s’est étendu pour inclure des espaces voisins de la place des Anciens-Fossés, permettant une réflexion globale et cohérente sur l’ensemble de ce secteur central. Le projet a également intégré la place des Terreaux, dont les 111 places de stationnement ont été supprimées au profit d’un espace mixte réservé aux manifestations et aux jeux sportifs. Vu l’augmentation des surfaces à aménager (plus de 14 000 m2 au final) mais aussi des matériaux choisis, les coûts ont été revus fortement à la hausse par rapport aux premières estimations.

Des atmosphères et usages variés

Les travaux ont été réalisés en moins de trois ans, en une seule étape, afin d’éviter des nuisances répétées aux habitants et commerçants du quartier. Et le résultat est à la hauteur des moyens engagés! L’ancien espace routier s’est transformé en une longue place piétonne conviviale, structurée par la végétation et la présence de l’eau, et dont le pavage en granit alterne les teintes de gris. Divers usages et ambiances s’y succèdent. La placette du Temple, avec ses jets d’eaux discontinus, est très prisée en été par les enfants. Son aspect sécurisé rassure les parents et grands-parents qui les surveillent, assis à l’ombre du temple. Elle accueille aussi le marché hebdomadaire. En face du collège des Marronniers, une fontaine et des tables de jeux s’alignent entre les érables, invitant à la détente et au partage. Sur la placette centrale, un couvert intègre l’accès piéton au parking souterrain. Et devant la «salle des Remparts», une autre petite place permet l’organisation de manifestations culturelles en plein air.

Ici et là, des bancs en bois sont intégrés dans les murets en béton, limitant les surfaces jardinées. En souvenir de l’ancien fossé, dont une partie des murs construits à la fin du 13e siècle ont été mis à jour par les travaux d’excavation, un caniveau en granit souligne la place sur toute sa longueur. Des emplacements pour les deux-roues et des toilettes publiques complètent cet aménagement. Seul petit bémol, les trémies d’accès au parking aux extrémités de la place, bien que bordées de végétation, restent un peu trop visibles.

Une colonne vertébrale de places et d’accès piétons

A l’exception des véhicules de livraison, la place est fermée au trafic motorisé. Deux liaisons piétonnes transversales permettent de relier le quartier de la gare au centre historique et aux rives du lac. Cet espace, autrefois dédié à la voiture et au stationnement, est devenu une place résolument piétonne, un lieu de détente, de rencontres et de convivialité. La grande qualité de ses aménagements a d’ailleurs séduit Mobilité piétonne Suisse qui lui a attribué une distinction dans le cadre du Flâneur d’Or 2017.

Sonia Veckmans, géographe pour EspaceSuisse
Source: Inforum 1/21, le magazine d’EspaceSuisse

Impulsion Développer vers l’intérieur, les conseils en aménagement d’EspaceSuisse

Conseil in situ: visite sur place et premiers conseils sur le développement de l’urbanisation

Analyse de ville/du lieu: un regard extérieur et des recommandations pour redynamiser le centre

Stratégie de valorisation: processus participatif sur les potentiels de valorisation du centre-ville

Analyse d’immeuble: identification des perspectives d’utilisation d’un immeubles

Club de rue: intégration des propriétaires d’immeubles d’une rue ou d’une place dans le processus de développement du centre

Atelier village: discussion avec la population et recommandations sur des thèmes actuels

De bons exemples de développement vers l’intérieur: www.densipedia.ch