Stéphane Schwab setzt sich für die digitale Verwaltung ein.

«Il est important que le système soit facile à utiliser»

13.05.2022
5 | 2022

Stéphane Schwab dirige le Secrétariat de cyberadministration du canton de Fribourg. Dans cette interview, il explique pourquoi il est sensé de faire collaborer canton et communes en matière de cyberadministration.

Stéphane Schwab, le canton et les communes fribourgeoises ont lancé le projet DIGI-FR. De quoi s’agit-il?

Stéphane Schwab: L’objectif est de permettre à la population fribourgeoise d’avoir accès grâce à une plateforme à des services d’administration en ligne du canton et des communes. Le canton met à disposition des communes un guichet virtuel et des services de base. Ceux-ci englobent par exemple un programme pour authentifier des documents, un service de paiement ou un login pour la population. Ces services de base permettent aux communes de se concentrer sur le développement des prestations.

Pourquoi est-il sensé de faire collaborer canton et communes?

La cyberadministration est un domaine très complexe. Si les 126 communes fribourgeoises doivent chacune réinventer la roue, c’est compliqué. Par exemple en matière d’e-inclusion, soit d’accès sans barrière aux prestations pour les personnes en situation de handicap. Si nous collaborons, nous pouvons exploiter des synergies et proposer à la population la même logique de navigation. Ce n’est pas seulement plus simple mais aussi moins cher pour les communes.

Qu’en est-il de la sécurité s’il y a un seul système pour tout le monde?

Il n’y a qu’un point d’accès par le guichet virtuel. Derrière, il n’y a cependant pas une banque de données pour tout, mais plusieurs systèmes différents. Nous avons de très hauts standards de sécurité. Nous ne pouvons les garantir que parce que nous collaborons. Pour une seule commune, notamment une petite, cela pourrait être plus difficile et très cher de développer de tels standards de sécurité.

Où en est la mise en œuvre de DIGI-FR?

Nous testons actuellement deux prestations d’administration en ligne dans des communes pilotes des sept districts et des deux régions linguistiques: l’annonce électronique d’un déménagement ainsi que la commande d’une attestation de domicile. Les tests ont débuté à la fin de 2021 et nous récoltons maintenant leurs résultats. Nous adapterons ensuite si nécessaire les prestations et les préparerons pour leur reprise dans d’autres communes. Cela devrait être possible fin 2022. Notre objectif est de mettre sur pied un catalogue standard avec diverses prestations de cyberadministration. Les communes peuvent s’informer à travers le catalogue et activer les prestations souhaitées.

Qui finance cela?

Le guichet virtuel et les services de base sont mis à disposition par le Canton de Fribourg. Le Conseil d’Etat a aussi financé un centre de conseils qui soutient les communes. L’Association des Communes Fribourgeoises, la Ville de Fribourg et le Rechenzentrum der Gemeinden Deutschfreiburgs travaillent actuellement à une feuille de route, à de premières prestations et à un outil d’aide. Les communes doivent être autonomes dès 2023.

Vous avez engrangé ces dernières années beaucoup d’expériences en cyberadministration. Qu’est-ce qui est particulièrement important pour les communes? Et pour la population?

Les sondages montrent que la population et les communes veulent surtout une chose: une plateforme commune. Les gens ne veulent pas avoir à utiliser différents mots de passe pour des prestations différentes. Il est aussi important d’avoir une logique de navigation qui reste toujours la même afin de s’y retrouver rapidement. Bref, le système doit être facile à utiliser, aussi bien pour la population que pour les communes. Le guichet virtuel s’est d’ailleurs déjà implanté au sein de la population. Les sondages montrent que 65% des gens utilisent les services en ligne pour obtenir des documents d’état civil. A Fribourg, 97’000 personnes se sont déjà enregistrées pour les prestations cantonales.

Portrait

Stéphane Schwab a un EMBA en gestion des TIC et a notamment travaillé dans le secteur de la formation professionnelle et à l’Office fédéral de météorologie avant de diriger depuis 2015 le Secrétariat de cyberadministration du canton de Fribourg. Il est membre de l’organe de direction opérationnelle de l'Administration numérique suisse et enseignant dans le cadre de la formation de base de pionnier numérique soutenue par l’Association des Communes Suisses. Il a été conseiller communal et président de la commune de Riaz (FR) de 2016 à 2021.

Conférence Suisse Public SMART

Stéphane Schwab interviendra comme beaucoup d’autres orateurs à la conférence Suisse Public Smart, le

23 juin à Berne. Suisse Public Smart, qui fait partir du salon du secteur public Suisse Public, est une plateforme centrale d’orientation et d’offre pour les villes et les communes dans le domaine numérique. La conférence s’articule autour de trois piliers: un programme de conférences attrayant avec point-clés des exposés stimulants et podiums, un espace d’exposition compact consacré aux solutions et aux produits intelligents pour les villes et les communes, ainsi que suffisamment de temps et de place pour le réseautage et l’échange d’expérience. A côté de Stéphane Schwab prendront notamment la parole Alec von Graffenried, maire de Berne, Jakob Rager, directeur du CREM de Martigny, Delphine Morlier, cheffe de la section mobilité à l’OFEN, ainsi que Christoph Niederberger, directeur de l’Association des Communes Suisses.

Infos supplémentaires: www.suissepublicsmart.ch/fr

Nadja Sutter
Traduction: Marie-Jeanne Krill