Aller à pied au lieu de se faire amener en voiture pas les parents: Le chemin de l’école est source de petites et grandes aventures.

Découvrir l’aventure du chemin de l’école à pied grâce à des semaines d’actions

21.10.2021
10 l 2021
  • Territoire et mobilité

Dans certaines communes, les parents conduisent leurs enfants à l'école, dans d'autres, ils ne le font pas. Grâce à des semaines d'action spéciales, les communes peuvent sensibiliser les parents et les enfants pour le thème du chemin de l'école avec toutes ses facettes.

Sheila Kehrli est enseignante à Roggwil. Avec ses élèves de première et de deuxième année, elle est montée sur le podium des semaines de la campagne «walk to school» de l’ATE. Cette campagne encourage les enfants, les parents et les enseignants à aborder les questions de la sécurité routière et du chemin de l'école.

À Roggwil, la campagne a reçu un accueil positif. Les parents ont été sensibilisés à l'importance du chemin de l'école en tant que lieu d'apprentissage et d'expérience, et les enfants ont pratiqué un comportement correct dans la circulation. Après la campagne, de nombreux parents envoient désormais consciemment leurs enfants à l'école à pied, explique Sheila Kehrli.

L’ATE est convaincu que les écoles et les municipalités peuvent contribuer à réduire les trajets de dépose et de reprise en voiture devant les bâtiments scolaires grâce à de telles semaines de campagne. Les enfants ne peuvent aprrendre le bon comportement en matière de circulation qu'à pied.

Un lieu d’apprentissage

Depuis dix ans, l’ATE lance la campagne annuelle «walk to school» ; 10 000 enfants y ont participé en 2019. Mais pourquoi est-ce nécessaire ? «Le chemin de l'école est un lieu d'apprentissage et d'expérience important pour les enfants», souligne Nadja Mühlemann, responsable de la campagne. «Les enfants adoptent le bon comportement en matière de circulation, se font des amis et font régulièrement de l'exercice au grand air.»

Collaboration avec les communes et les écoles

«Les communes peuvent également apporter une contribution précieuse à la sécurisation des chemins de l'école», souligne Nadja Mühlemann. L’ATE collabore avec les communes afin d'augmenter la sécurité des parcours scolaires. «L'objectif de cette offre est d'analyser les infrastructures existantes de la commune du point de vue des enfants et de les adapter en conséquence.»

Informations: