Engagée en faveur du développement durable, l’association Coord21 a publié un guide à l’attention des collectivités et institutions publiques. Véritable boîte à outils pour les communes et les cantons, cet ouvrage est un plaidoyer en faveur de l’Agenda 2030.

«Cet ouvrage se veut comme une recette de cuisine»

17.08.2021
7/8 l 2021
  • Enérgie et environnement

Face aux changements climatiques, au recul de la biodiversité et à l’accroissement des inégalités, la présidente de l’association Coord21, Chiara Barberis, estime qu’il faut mutualiser les ressources à l’échelle régionale.

Madame Barberis, votre association a publié le Guide pratique pour un Agenda 2030 dans les Communes et les Cantons. Comment l’idée de cet ouvrage a-t-elle germé?

Chiara Barberis: Le guide a vu le jour à la suite de l’adoption de l’Agenda 2030 par l’Assemblée générale des Nations Unies en 2015. Ce cadre référentiel est composé de 17 objectifs de développement durable (ODD). De la lutte contre les changements climatiques à la réduction de la pauvreté en passant par l’égalité entre les sexes, ces objectifs couvrent de multiples enjeux auxquels nos sociétés sont confrontées. Face à ces défis, les communes et les cantons ont aussi leur part de responsabilité et doivent proposer des actions concrètes.

Qu’est-ce qu’il a fallu pour mettre en place ce guide?

Chiara Barberis: Nous avons constitué l’association Coord21 avec des professionnel·le·s du développement durable pour les collectivités et institutions publiques (lire encadré). Les thématiques liées à la durabilité sont relativement complexes et peu de moyens y sont consacrés. Pour l’élaboration de cet ouvrage, il a fallu compter près de deux ans de travail. L’enjeu consistait à collaborer de manière participative. Une vingtaine de collectivités publiques s’y est engagée.

Les 17 ODD sont relativement complexes. Comment les avez-vous adaptés à la réalité des communes et des cantons?

Chiara Barberis: Il n’y a pas ou peu de liens directs avec nos politiques communales ou cantonales. Nous nous sommes rendu compte qu’il y avait un véritable travail de transcription pour que 17 ODD soient transposés aux échelons communal et cantonal. Si nous prenons l’objectif sur la vie aquatique – il vise à conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines –, nous remarquons qu’il n’y a pas de réalité concrète et pratique pour la Suisse. C’est pourquoi nous avons pris chaque référentiel et l’avons adapté.

Quel est le but d’un tel guide pour les communes?

Chiara Barberis: Notre but consiste à mettre nos compétences en commun et créer des synergies. Quelle que soit la taille d’une commune, chacune peut agir pour l’Agenda 2030. A chaque fois, nous partons d’un champ thématique et nous proposons des actions concrètes en faveur du développement durable pour les collectivités publiques. Quand nous agissons sur la production et la consommation alimentaire, par exemple, nous limitons aussi nos déchets. Ces dix champs d’action sont présentés de manière didactique.

Comment ce guide peut-il aider les communes sur le chemin de la durabilité?

Chiara Barberis: Nous proposons des cas concrets sous le prisme de ces dix champs d’actions. Il s’agit d’un guide des bonnes pratiques pour aider les communes. Plutôt que de se noyer dans un système d’indicateurs, nous mettons un cadre de référence à disposition.

Justement, les petites communes sont-elles réceptives à ce type d’actions?

Chiara Barberis: Il est vrai que les petites communes n’ont pas forcément les mêmes moyens que les grandes. La tâche peut s’avérer complexe pour celles qui souhaiteraient œuvrer en faveur du développement durable, mais qui n’ont pas les outils nécessaires pour le faire. Toutefois, on se rend compte assez vite qu’il y a des actions à mettre en place pour réduire son impact sur l’environnement. Coord21 prend en compte les besoins des communes et tente de leur répondre de manière collective et mutualisée. La Tour-de-Peilz et Bourg-en-Lavaux ont d’ailleurs activement contribué à l’élaboration de notre ouvrage.

Comment accompagnez-vous les communes dans un tel processus?

Chiara Barberis: Nous collaborons étroitement avec les cantons qui sont membres de notre association. Cependant, nous n’avons pas pour ambition de nous substituer à eux. Ils développent les politiques en matière de durabilité et celles-ci sont différentes pour chaque canton. Nous veillons à ce que chaque rôle soit respecté. L’Etat de Genève et l’Etat de Vaud ont notamment distribué notre guide à toutes leurs communes. Cet ouvrage se veut comme une recette de cuisine. Nous le mettons en ligne gratuitement et chacun est libre de l’adapter en fonction de sa propre réalité.

Quelles sont les étapes-clés pour entreprendre une démarche de développement durable au niveau communal?

Chiara Barberis: Les communes ne savent parfois pas par où commencer. Dans un premier temps, nous allons poser un diagnostic. Quelles sont les forces et les faiblesses d’une commune en matière de durabilité ? Où va-t-on devoir agir ? Qu’est-ce qui se fait ailleurs ? En tant que municipal, que puis-je faire pour réduire le plastique à usage unique ? Ce type de questions revient constamment.

Concrètement comment cela se déroule-t-il?

Chiara Barberis: Les réponses peuvent être intercommunales, intercantonales, voire même internationales. A Genève, la gestion des cours d’eau se fait en partenariat avec nos voisins français. Notre philosophie, c’est d’apprendre à se regarder dans sa propre responsabilité. Régler des problématiques liées à la durabilité, c’est avant tout se mettre ensemble autour de la table et favoriser le partage dans un environnement bienveillant.

4 cantons, 63 communes, 4 institutions

Créée en 2009, l’association Coord21 regroupe les collectivités et les institutions publiques de Suisse romande et du Tessin engagées dans une démarche de développement durable. Grâce à des professionnnels et professionnelles, l’association valorise des projets qui intègrent les principes du développement durable. Elle favorise des synergies entre les membres et d’autres acteurs en organisant des journées thématiques et de formations. Elle met également à disposition des communes et des entreprises un portefeuille d’actions en faveur de la durabilité. Coord21 regroupe quatre cantons (Genève, Vaud, Valais et Fribourg), 63 communes et quatre institutions.

www.coord21.ch

Villeverte Suisse – le label pour un Vert urbain durable

Quelle commune ne souhaite pas promouvoir concrètement la qualité de vie et la biodiversité en milieu urbain? Ce sont précisément les objectifs poursuivis par Villeverte Suisse depuis 2016: les communes particulièrement engagées, lesquelles accordent une grande importance à leurs espaces verts et les construisent, les conçoivent et les entretiennent durablement sont récompensées par l’Union suisse des Services des Parcs et Promenades (USSP).

Vingt villes et communes ont soit reçu cette distinction, soit sont en cours de certification. C’est le cas de La Tour-de-Peilz (VD) par exemple, qui a activement contribué à l’élaboration du Guide pratique pour un Agenda 2030 dans les Communes et les Cantons (cf. interview).  Un large éventail de mesures permet de prendre en compte les espaces verts de façon globale. Ce catalogue de mesures a été mis à jour et intègre les thèmes de la durabilité, biodiversité et adaptation au climat.

www.villeverte.ch